Un souffle de poésie

Des poèmes d'auteurs connus ou méconnus ainsi que ceux des membres du forum.
 
AccueilPortailGalerieRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Paul Eluard

Aller en bas 
AuteurMessage
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeDim 24 Aoû - 22:14

Poète surréaliste né en décembre 1895, et aussi l'un de mes auteur favoris.

http://www.geocities.com/timilie/


Le plus jeune.

Au plafond de la libellule
Un enfant fou s'est pendu,
Fixement regarde l'herbe,
Confiant lève les yeux :
Le brouillard léger se lèche comme un chat
Qui se dépouille de ses rêves.
L'enfant sait que le monde commence à peine :
Tout est transparent,
C'est la lune qui est au centre de la terre,
C'est la verdure qui couvre le ciel
Et c'est dans les yeux de l'enfant,
Dans ses yeux sombres et profonds
Comme les nuits blanches
Que naît la lumière.


(P.Eluard in Capitale de la douleur)



Notre vie.

Nous n'irons pas au but un par un mais par deux
Nous connaissant par deux nous nous connaîtrons tous
Nous nous aimeront tous et nos enfants riront
De la légende noire où pleure un solitaire.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeVen 18 Mar - 13:46

Adieu tristesse
Bonjour tristesse
Tu est inscrite dans les lignes du plafond
Tu es inscrite dans les yeux que j’aime
Tu n’es pas tout à fait la misère
Car les lèvres le plus pauvres te dénoncent
Par un sourire
Bonjour tristesse
Amour des corps aimables
Puissance de l’amour
Dont l’amabilité surgit
Comme un monstre sans corps
Tête désappointée
Tristesse beau visage.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeVen 18 Mar - 13:49

Plus près de nous

Courir et courir délivrance
Et tout trouver tout ramasser
Délivrance et richesse
Courir si vite que le fil casse
Au bruit que fait un grand oiseau
Un drapeau toujours dépassé.


Porte ouverte

La vie est bien aimable
Venez à moi, si je vais à vous c'est un jeu,
Les anges des bouquets dont les fleurs changent de couleur.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeVen 18 Mar - 14:07

L'ombre aux soupirs

Sommeil léger, petite hélice,
Petite, tiède, coeur à l'air.
L'amour de prestidigitateur,
Ciel lourd des mains, éclairs des veines,

Courant dans les rues sans couleurs,
Pris dans sa traîne de pavés,
Il lâche le dernier oiseau
De son auréole d'hier -
Dans chaque puits, un seul serpent.

Autant rêve d'ouvrir les portes de la mer.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeVen 18 Mar - 14:09

Les moutons

Ferme les yeux visage noir
Ferme les jardins de la rue
L'intelligence et la hardiesse
L'ennui et la tranquillité
Ces tristes soirs à tout moment
Le verre et la porte vitrée
Confortable et sensible
Légère et l'arbre à fruits
L'arbre à fleurs l'arbre à fruits
Fuient.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeLun 10 Sep - 13:13

Un oiseau s’envole

Un oiseau s’envole,
II rejette les nues comme un voile inutile,
II n’a jamais craint la lumière,
Enfermé dans son vol
II n’a jamais eu d’ombre.

Coquilles des moissons brisées par le soleil.
Toutes les feuilles dans les bois disent oui,
Elles ne savent dire que oui,
Toute question, toute réponse
Et la rosée coule au fond de ce oui.

Un homme aux yeux légers décrit le ciel d’amour.
Il en rassemble les merveilles
Comme des feuilles dans un bois,
Comme des oiseaux dans leurs ailes
Et des hommes dans le sommeil.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Veritseger
Admin
Veritseger

Nombre de messages : 439
Localisation : Spleenant, mais pas à Paris...
Date d'inscription : 22/06/2007

Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitimeLun 10 Sep - 13:14

Poisson

Les poissons, les nageurs, les bateaux
Transforment l’eau.
L’eau est douce et ne bouge
Que pour ce qui la touche.

Le poisson avance
Comme un doigt dans un gant,
Le nageur danse lentement
Et la voile respire.

Mais l’eau douce bouge
Pour ce qui la touche,
Pour le poisson, pour le nageur, pour le bateau
Qu’elle porte
Et qu’elle emporte.

_________________
Là où le silence et la solitude
Croisent la nuit et le froid,
J'attendis comme on attend en vain,
Si net et si précis était le vide.

Sophia de Mello Breyner
Revenir en haut Aller en bas
http://veritseger.bloxode.com
Contenu sponsorisé




Paul Eluard Empty
MessageSujet: Re: Paul Eluard   Paul Eluard Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 
Paul Eluard
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Citation de Paul Eluard
» Hommage à Paul Eluard
» Comprenne qui voudra Eluard
» Paul Éluard. (1895-1952 ) Chien I.
» Paul Éluard. (1895-1952 ) Mourir De Ne Pas Mourir. (1924)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Un souffle de poésie :: Poètes français :: 19ème siècle-
Sauter vers: